Le défi français

par Carl Mambourg

Bonjour à tous,
Dans quelques jours, notre année scolaire au collège Montaigne va se terminer. Pour nous, élèves de 6e2, c’était la première et nous l’avons trouvée riche en événements. C’est pour cela que nous avons choisi de vous parler du défi français que nous avons réalisé avec les classes de 6e1 et 6e3.

Tout au long de l’année, pour chaque point du programme abordé, nous avons révisé nos connaissances en réalisant des questionnaires sur ce que nous avions appris ou lu : des questions, des mots mêlés, des mots croisés, des cryptogrammes et des rébus. En ce mois de juin, il était temps de se réunir pour savoir ce que nous avions retenu du programme de français de manière amusante...

C’est ainsi que, le mercredi 13 juin, de 8 h 30 à 9h, nous nous sommes tous retrouvés au réfectoire pour prendre le petit déjeuner ensemble. Les choses sérieuses ont ensuite commencé avec la première partie du jeu : nous étions 58 élèves de 6e à nous affronter autour de questions posées par les « maîtres du jeu » comme nous l’a expliqué M. Blanc, notre documentaliste. Répartis en groupes, nous devions répondre à tour de rôle aux questions posées par Mme Gouneau, Mme Douane, M. Blanc et Mme Maisonneuve : « On avait tous un joker si on n’arrivait pas à répondre à la question, on avait une deuxième chance », précise Thuvarakan (6e2). « C’est vrai que parfois les questions étaient difficiles », ajoute Amel (6e2).

A l’issue de cette manche, quarante élèves se sont qualifiés pour la 2ème partie où il fallait décrypter le plus rapidement possible un rébus et un cryptogramme : « Nous étions cinq par table et les deux plus rapides se qualifiaient » rappelle Eda (6e2). Ensuite, une fois que nous avions perdu ou que nous nous étions qualifiés, nous nous réunissions autour de grandes tables. Le but était alors de continuer, avec l’aide de Mme Carrez et de M. Giot, à faire ensemble les jeux que nous avions préparés. Nous nous sommes séparés quand les seize plus rapides ont été qualifiés.

Le lundi 18 juin, de 15h à 17 h, les élèves qualifiés se sont tous retrouvés pour s’affronter lors des deux dernières manches. Le troisième jeu consistait à retrouver le plus vite possible trente mots clés du programme de français, cachés dans trois grilles : "cette troisième manche a été difficile, dommage que je n’ai pas été sélectionnée", regrette Anaïs de 6e3. A la fin de celle-ci, huit élèves ont été qualifié(e)s.

« Pour la finale, les professeurs avaient mélangé tous les jeux, et c’est là que cela s’est compliqué », explique Nathanaël, un élève de 6e1. « C’est devenu stressant », révèle Sarah (6e1) car il fallait se rappeler de nombreuses notions du programme de français tout en étant rapide ! Au final, personne n’a réussi à répondre à toutes les questions posées dans le temps imparti mais c’est Amel Ramdane qui a terminé première avec 45 points sur 50 ! « J’avais retrouvé la question posée dans le cryptogramme mais je ne me rappelais plus comment conjuguer un verbe au passé antérieur », explique-t-elle. Elle est suivie de près par Sarah Dehamni et Anissa Bouazizi. Anissah Gasp et Thuvarakan Partheepan finissent respectivement quatrième et cinquième et disent « s’être bien amusés ». De même, Alexandre De Sousa, qui termine en huitième position, raconte : "Le concours m’a plu. Je suis allé plus loin que je ne le pensais, cela m’a montré un peu mes compétences ».

RÉSULTATS de la finale (sur 50 points)

- 1ère : Amel Ramdane, 6è2 (45 points)
- 2ème : Sarah Dehmani, 6è1 (43 points)
- 3ème : Anissa Bouazizi, 6è1 (40 points)
- 4ème : Anissah Gasp, 6è2 (39 points)
- 5ème : Thuvarakan Partheepan, 6è2 (35 points)
- 6ème : Sherley Camel, 6è3 (30 points)
- 7ème : Fayad Youssoufa, 6è1 (29 points)
- 8ème : Alexandre De Sousa, 6è3 (23 points)

Finalement, comme le conclut Lorenzo (6e1), « même pour ceux qui ont perdu, ce qui compte, c’est d’avoir participé ! » Nous tenions à remercier nos professeurs de français ainsi que M. Blanc qui nous ont beaucoup aidés lors de la constitution de ce défi, « à la fois amusant et éducatif », ainsi que le rapporte Sherley de 6e3.
Un dernier mot : n’hésitez pas à aller lire notre autre article sur les acrostiches, surtout si vous ne savez pas ce que ce mot signifie ! Voici un avant-goût de ce que vous pourrez y lire !

Départ : nous étions 58 élèves de trois 6e,
Éliminés progressivement durant les différentes manches du jeu où il
Fallait répondre à des questions. Quelle bonne
Idée trouvée par nos professeurs qui nous ont

Demandé de fabriquer les jeux !
Et le jour du défi, le stress s’est installé pour savoir

Finalement quels élèves seraient qualifiés.
Réviser en même temps que jouer
Aide à garder son enthousiasme. Pour cela, il
Ne faut pas abandonner, surtout si nous n’avons pas essayé
Car il est encore temps de trouver la réponse
A donner pour rester dans la partie.
Il est vrai que certains n’ont pas réussi,
Stressés mais quand même contents d’avoir participé !

Anissah